Pôle Emploi-Formation de la CCI Guyane

Quatre dates distinguent désormais l’Espace Consulaire de Formation Jean-Pierre Prévot :

  • le 1er décembre 2009, à l’occasion de la pose de la première pierre du bâtiment,  
  • le 25 mai 2011, à l’occasion de la remise des clés,
  • le 30 aout 2011, à l’occasion de l’ouverture au public,
  • le 7 janvier 2013, à l’occasion de l’inauguration.

 

  • Le Centre de Formation d’Apprentis  (le C.F.A.), a vu le jour le 7 août 2010,

Hôtel consulaire :

La Formation Professionnelle Continue est désormais attachée au siège social.

Centre de Formation d’Apprentis

Le CFA de la CCI Guyane fait constamment évoluer sa carte pédagogique pour s’adapter aux besoins exprimés par les entreprises et les marchés dans lesquelles nous nous situons. Ainsi, l’Espace Consulaire de Formation  propose, depuis sa création en 1993, des formations de niveau Baccalauréat professionnel et BTS en alternance; et, chaque année, vérifie son offre de formation afin de coller au plus près aux besoins des entreprises.
C’est dans ce contexte que la CCI Guyane (Organisme Gestionnaire) entend afficher son ambition de favoriser le développement économique en apportant :

une réponse plus précise aux besoins exprimés par les entreprises,
le développement d’un esprit entrepreneurial à travers des formations tournées vers l’innovation et la gestion de projet.

Depuis 2013 Le CFA,  dans le cadre du développement de ses formations fait partie du Réseau NEGOVENTIS.

Il convient de souligner que le réseau NEGOVENTIS en raison de son expérience apportera à la CCI GUYANE

  • un encadrement pédagogique et administratif de qualité,
  • un suivi et d’une assistance durant la période d’observation de la CCI marraine,
  • une mutualisation des compétences et de moyens techniques avec la CCI marraine.

Ce dispositif de formation « Réseau CCI FRANCE», fort de toutes ses écoles, développe des méthodes et pratiques consolidées qui répondent à cette volonté d’efficacité  ainsi permettre à la CCI GUYANE d’asseoir les ambitions qu’elle  affiche pour l’Espace Consulaire de Formation « Jean-Pierre PREVOT ».

Le CFA dispense  des Titres Professionnels et des formations bac+2 et bac+3, dans le domaine du tertiaire, sur plusieurs sites, tels que :

Cayenne :

Saint-Laurent :

 

CONTACT

Antenne de Cayenne  
41 Zone artisanal GALMOT – BP 49
Immeuble du CFA de la Chambre des Métiers 
97324 CAYENNE Cedex 
Tel : 0594 29 96 80 
Fax: 0594 29 96 81 
@ : cfa@guyane.cci.fr

Antenne de Saint-Laurent du Maroni
Avenue C. Colomb
Tél. : 0594 34 78 99
Fax : 0594 34 17 09
@ : cfa@guyane.cci.fr

Site : www.guyane.cci.fr

 

La Taxe d’Apprentissage, c’est quoi ?

La Taxe d’Apprentissage est le seul impôt dont l’entreprise redevable peut choisir le bénéficiaire.

C’est pourquoi la CCI Guyane propose de verser utile en faisant le choix du territoire.

La Taxe d’apprentissage permet de contribuer au financement des formations dispensées notamment par la voie de l’apprentissage.

Elle est due principalement par les entreprises employant des salariés et exerçant une activité commerciale, industrielle ou artisanale, soumises au régime fiscal des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), qu’elle emploie ou non des apprentis.

Elle est exigible dès la première année d’activité, au prorata des salaires versés.

Avant le 28 février de chaque année, les entreprises doivent obligatoirement déclarer et verser leur Taxe à un Organisme Collecteur de Taxe d’Apprentissage (OCTA).

À défaut de paiement au 28 février, la taxe sera à payer au Trésor public et majorée de 100%.

Un versement aux écoles de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Guyane permet :

  • d’adapter l’offre de formation à la réalité de vos besoins en recrutement,
  • de financer et pérenniser les équipes de formation,
  • d’améliorer les infrastructures et les outils de formation,
  • d’aider les apprentis en matière d’hébergement, de restauration et de transport.  

 

 

 

Pour le CFA

Pour sa part, le Centre de Formation d’Apprentis de la CCI Guyane est le seul CFA consulaire de notre territoire à proposer aux entreprises des candidats en apprentissage pour des niveaux supérieurs.

Les objectifs de la CCI Guyane sont de :

  • Former des apprentis pour répondre aux attentes des entreprises en matière de qualification et d’emploi,
  • Associer expérience professionnelle rémunérée et formation diplômante,
  • Former un futur salarié à un coût attractif.

Les atouts de l’apprentissage sont nombreux et concourent au succès de cette voie de formation où chacun des partenaires est gagnant !

Contact

Louis-José LATOUCHE

Directeur délégué

Centre de Formation d’Apprentis

Espace Consulaire de Formation

Zone GALMOT

Immeuble du CFA de la chambre de métiers

Tél. : 05 94 29 86 27

E-mail : lj.latouche@guyane.cci.fr

 

Qui est assujetti ou exonéré ?

 SONT ASSUJETTIES à la Taxe d’Apprentissage : (*)

-les entreprises exerçant une activité commerciale, industrielle ou artisanale (en principe passible de l’impôt sur le revenu au titre des BIC),

-les sociétés et autres personnes morales passibles de l’IS,

-les centres de gestions agréés, les entreprises nationalisées ….

(*) Ayant au moins 1 salarié

 

 SONT EXONÉRÉS de la Taxe d’Apprentissage :

-les entreprises ne présentant pas un caractère commercial, industriel ou artisanal,

-les membres des professions imposables dans la catégorie des BNC (professions libérales, titulaire des charges et d’office….),

-les exploitants individuels,

-les entreprises occupant au moins un apprenti dont la masse salariale brute annuelle n’excède pas 6 fois le SMIC annuel.

 

Le Centre de Formation d’Apprentis cumule les avantages d’un centre de formation d’expérience :

  • Une expérience de plus de 20 ans dans la formation de niveau bac + 2 et bac + 3,
  • Un réseau d’environ 400 entreprises partenaires,
  • Des équipes pédagogiques engagées,
  • Des taux de réussite équivalent à ceux de la formation initiale (77% en 2016).

Les avantages de l’apprentissage :

  • Pérenniser l’activité tout en préparant une embauche réussie,
  • Prendre une décision gagnante,
  • Tester en situation réelle l’opportunité d’une embauche,
  • Investir sur les atouts et qualités de la jeunesse,
  • Accompagner par le CFA dans le parcours d’embauche de mon apprenti, de la réflexion à la décision,
  • Disposer de compétences nouvelles et d’une force de travail utile lorsque mon apprenti prend de l’assurance,
  • Partager les pratiques du métier,
  • Prendre du recul sur l’activité,
  • Réfléchir à l’entreprise et à son développement,
  • Préparer l’avenir,
  • Créer des liens avec les partenaires,
  • Assurer la transmission de mon savoir-faire, sans laquelle mon métier n’a pas d’avenir.

Dans certains cas, le CFA accueille des stagiaires de la formation professionnelle.

La période de professionnalisation ou le contrat de professionnalisation

La période de professionnalisation vise à favoriser l’évolution professionnelle et le maintien dans l’emploi des salariés au travers d’un parcours de formation individualisé alternant enseignements théoriques et activité professionnelle. Cette formation peut se dérouler pendant ou en dehors du temps de travail. Elle peut intervenir pour abonder le compte personnel de formation.

Pendant cette période, le salarié est rémunéré normalement ou perçoit une allocation de formation égale à 50 % de son salaire si les actions de formation professionnelle se déroulent hors temps de travail.

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Il permet l’acquisition d’une qualification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle…) reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle. L’objectif étant l’insertion ou le retour à l’emploi des jeunes et des adultes.

Le contrat de professionnalisation qui alterne formation théorique et travail en entreprise remplace, depuis le 1er octobre 2004, les contrats de qualification, d’adaptation et d’orientation.

Son objectif est l’insertion ou la réinsertion des bénéficiaires grâce à l’acquisition d’une qualification professionnelle reconnue.

Ce dispositif favorise l’insertion de jeunes de 16 à 25 ans révolus et des demandeurs d’emploi de plus de 26 ans et plus en leur permettant d’acquérir une qualification professionnelle.
Le dispositif s’adresse également aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI).

Conditions pour accéder au CFA :

  • Avoir le Bac,
  • Etre âgé de 16 à 29 ans.