Hier, lundi 11 décembre, la société Total a organisé, aux côtés de la CCI Guyane, une réunion d’information sur le projet d’exploration pétrolière de Total en Guyane.

A l’occasion de cette réunion ont été notamment présentés :

– Le projet dans ses grandes lignes,

– L’engagement de Total vis à vis du tissu économique local, que se soit en demande de soutien aux opérations ou en accompagnement des entreprises.

Le Directeur Général de Total Exploration-Production Guyane Française, M. Frédéric Linsig, était présent.

Contexte

L’amendement des sénateurs Antoine Karam et Georges Patient a été adopté. Selon cet amendement, dans les  régions ultra-marines, en Guyane en particulier, la prospection et l’extraction du pétrole resteront possible au-delà de 2040.

En 2011, un consortium composé de Shell, Total et Tullow oil a découvert un gisement potentiel de pétrole à 150 kilomètres des côtes de Guyane, par 2.000 à 3.000 mètres de profondeur. Mais en 2012 et 2013, les premières campagnes de forage se sont soldés par des échecs.

Le permis Guyane Maritime est aujourd’hui à l’œuvre.

Si Exxon Mobil a trouvé du pétrole au Guyana, que Total investit au Brésil, cela signifie que la région est très riche en pétrole.

La Guyane n’est pas loin du Venezuela, premier détenteur de réserves pétrolières au monde devant l’Arabie Saoudite.

La Guyane n’est pas loin non plus du Brésil, puissance montante dans ce secteur.

Au Guyana, le groupe américain Exxon Mobil a fait des découvertes importantes. On parle d’une estimation de 2 à 3 milliards de barils de pétrole (120 000 baril par jour).

La production devrait intervenir à partir de 2020 en mer profonde.

La première compagnie mondiale pétrolière (Exxon Mobil) va investir 4,4 milliards de dollars pour développer cette découverte.

On effectue aussi de l’exploration au large du Suriname avec Exxon Mobil et la compagnie Tullow oil.

Cette découverte, par ExxonMobil, du gisement de Liza, au large du Guyana, accrédite la thèse que la Guyane aussi est bien pourvue en pétrole.

La question de fond est de savoir est-ce que aujourd’hui, en 2017, il est techniquement possible de  produire proprement du pétrole.

On peut répondre oui si on regarde du côté de l’Europe du Nord.

La Norvège, par exemple, est un pays producteur de pétrole et en même temps elle est un modèle en matière de protection de l’environnement.

Pourquoi ? Parce que sur son sol, La Norvège fait appliquer la législation européenne sur la protection de l’environnement.

Cette législation est la plus contraignante au monde. Or la Guyane fait partie de l’Union européenne.

 

Contact

-Georges Cuyssot
e-mail : g.cuyssot@guyane.cci.fr
Tél.: 0594 29 96 74