L’hypothèse d’un reconfinement  de la Guyane devra être réexaminée si les signes d’une accélération de l’épidémie de coronavirus se confirment, a prévenu Matignon, dimanche 21 juin, en annonçant un renforcement des capacités sanitaires sur ce territoire français voisin du Brésil.

L’exécutif a déjà annoncé le report en Guyane des élections municipales prévues le 28 juin, le passage en stade 3 de l’épidémie et proposé au Parlement la prolongation de l’état d’urgence sanitaire au-delà du 11 juillet.

 

Couvre-feu renforcé

Le couvre-feu est allongé sur les communes de Cayenne, Remire-Montjoly et Matoury, du lundi au vendredi de 19 h à 05 h du matin, et du samedi 15 h au lundi 05 h matin, précise le communiqué.

Dans ces mêmes communes, les commerces ne peuvent être ouverts en semaine que de 06 h à 18 h, et le samedi de 06 h à 14 h 30.

 

Pour le reste des communes où le virus circule, le couvre-feu est maintenu de 21 h à 05 h en semaine et du samedi 21 h au lundi 05 h. Le confinement de Saint-Georges de l’Oyapock et Camopi, à la frontière avec le Brésil, où l’épidémie explose, et de la Cité Arc-en-Ciel à Rémire-Montjoly, est toujours maintenu.

 

 À Kourou, le couvre-feu est étendu de 19 h (au lieu de 21 h) à 5 h en semaine, et le week-end du samedi 15 h (au lieu de 19 h) au lundi 5 h.